Ronces

Rubus fruticosus

Ronces

 

Description

Espèce d’arbrisseau vivace épineux de la famille des rosacées, très commun dans les régions tempérées, qui produit un fruit comestible : le mûron ou mûre.

Les tiges et les pétioles des feuilles portent des aiguillons acérés. Les tiges arquées peuvent atteindre trois à quatre mètres de long, et leur extrémité rejoint le sol la deuxième année et s’enracine par marcottage, émettant ensuite de nouvelles tiges qui colonisent rapidement le terrain.
La plante nitrophile forme rapidement des fourrés impénétrables appelés ronciers.

En savoir plus sur Wikipedia et Lelision

 

Raison de son statut

Les ronces ne sont pas souvent aimées pour 3 raisons :

  • la rapidité de propagation
  • leur diamètre qui devient très important, chaque tige pouvant parcourir plusieurs mètres
  • leurs piques

Il devient ainsi très rapidement difficile voir impossible de côtoyer les ronciers.

 

Pratiques de destruction

La méthode manuelle reste privilégiée, car les repousses reviennent plusieurs années. D’autres méthodes existent, notamment les biocides ou des animaux domestiques comme les chèvres.

Les ronces sont pourtant utiles pour l’environnement, c’est la plante hôte des chenilles de plusieurs papillons, de nombreux oiseaux se délectent de ses fruits et des animaux comme les renards, sangliers, chevreuils et muscardins peuvent s’y abriter.

Il n’y a pas d’actualité sur la destruction des ronces, elle est généralisée et passe très souvent inaperçue. Heureusement, les ronces sont très résistantes et se disséminent facilement, elles ne sont donc pas en danger pour autant. Il est possible de cohabiter avec des ronces, mais il faut être patient, car il faudra limiter leur expansion année après année.