Moule zébrée

Moule_zebree

Dreissena polymorpha

 

Description, cycle biologique

Elle est d’origine russe (bassin de la mer Caspienne)

Elle se nourrit comme elles de plancton et de petites particules de matières organiques par filtration de l’eau

En savoir plus sur Wikipedia ou Lelision

 

 

Raison de son statut

Considérée comme invasive dans de nombreux pays où elle a été répandue hors de son milieu d’origine, elle peut former des « récifs » très épais et compacts, d’une densité jusqu’à 20 000 moules par mètre carré

 

Elle ne mélange ni n’oxygènent la couche supérieure du sédiment.
Elle ne semble pas non plus pouvoir la remplacer dans le cycle des nutriments
De plus, là où le zinc en tant qu’oligo-élément serait rare, la moule zébrée peut interférer négativement avec le cycle du zinc ou d’autres métaux de ce type, en le captant à son profit. De nombreux auteurs pensent que là où elle est en concurrence avec des moules autochtones, elle risque souvent de les faire disparaitre et de ne pas pouvoir les remplacer dans toutes leurs fonctions écosystémiques.

L’espèce est aussi vectrice d’une maladie pouvant toucher certains poissons (bucéphalose larvaire ; voir plus bas) .

Elle représente un risque pour les coques de bateaux et les installations de la centrale hydro-électrique ainsi que pour les autres espèces vivant sur les fonds.

8 octobre 2014 : nous mangeons du plastique