Chien viverrin

Chien_viverrin

Nyctereutes procyonoides

 

Description, cycle biologique

Le chien viverrin est un canidé au corps longiligne, avec de courtes pattes et un pelage épais aux poils longs et soyeux. Chez l’adulte, la longueur varie de 80 à 110 cm, auquel il faut ajouter une queue de 15 à 25 cm. La hauteur au garrot avoisine 35 à 40 cm. Le chien viverrin est le seul canidé à posséder un masque facial sombre.

 

Ce canidé à la morphologie trapue est davantage un opportuniste alimentaire qu’un réel prédateur. Charognes, œufs, insectes, oisillons, escargots, petits rongeurs, grenouilles et même crapauds au venin desquels il semble résister, constituent l’essentiel de son régime alimentaire enrichi toutefois de quelques végétaux type baies ou champignons.

En savoir plus sur Wikipedia ou Lelision

 

 

Raison de son statut

Des spécimens se sont échappés d’élevage de fourrure ou ont été introduits pour augmenter la production et ont formé depuis des populations dans l’Europe de l’Est. Il est actuellement en pleine expansion dans le reste de l’Europe.

Il peut être considéré comme nuisible à cause de ses attaques sur des oiseaux en période de nidification, ainsi que des dommages occasionnels causés sur des cultures de melon, vignes et semences de maïs.

En France, les observations de chiens viverrins restent encore marginales et ne laissent pas présager une installation durable avec une population importante.

 

 

Pratiques de destruction

Il peut être chassé et piégé selon son statut de nuisible.

 

11 janvier 2015 : Le chien viverrin discret mais bien présent